Fr
Atlantic Hôtel

La Tour Hassan : L’histoire de la mosquée inachevée

  • La tour Hassan
  • Il y a plus de huit cent cinquante ans que Rabat règne sur les rives du Bouregreg et de l’océan Atlantique. Ses monuments historiques témoignent de la richesse et la grandeur de la ville.

    La tour Hassan patrimoine culturel de Rabat

    La Tour Hassan fut l’une des plus grandes mosquées du Maroc et du monde entier, elle représente le symbole d’anciennes dynasties et un patrimoine culturel de l’UNESCO. Pourtant cette mosquée n’a jamais été un lieu culte et on ignore beaucoup de choses sur cette œuvre gigantesque : son nom, son origine, l’architecte…

    Construite avec des pierres de couleur rouge et caractérisée par un style architectural des palais et des édifices religieux du Maroc, la tour Hassan ne comprend pas d’escaliers typiques des minarets mais des rampes d’accès permettant au muezzin d’arriver au sommet à cheval pour l’appel à la prière.

    Pour certains historiens du xviiie siècle, l’architecte serait un dénommé Jabir ibn Aflah, latinisé sous le nom de Guever. Mais pour la grande majorité des historiens, c’est l’architecte Ahmad Ben Baso, concepteur de la mosquée Koutoubia et de la Giralda de Séville, sous le même modèle, qui est l’architecte de la tour Hassan. Cette hypothèse n’a jamais été confirmée.

    Histoire de la mosquée inachevée

    Improprement appelée tour Hassan, l’histoire remonte à l’ère ou le calife Almohade du XII° siècle voulait faire de Rabat la capitale de son empire qui s’étendait de la Tripolitaine (Libye) à Castille (Espagne). Il envisageait ainsi d’édifier la plus grande Mosquée du monde, mais aujourd’hui la tour ne fut que l’ébauche de ce qu’elle devait être.

    3 ans après la date de début des travaux en 1196, la mort attaqua le Calife ALMOWAHAD sans continuer ce qu’il avait commencé, malheureusement ses successeurs n’éprouvèrent pas le besoin ou le temps d’achever les travaux.

    En 1755, le tremblement de terre détruisit entièrement les colonnades. Le minaret (la tour) s’élève à 44 mètres au-dessus du sol, mais si l’on s’en tient aux critères de l’architecture Almohade (5 hauteurs pour 1 largeur), il aurait dû s’élever à plus de 80 mètres et dépasser ainsi la Koutoubia de Marrakech.

    Aujourd’hui après de nombreux travaux de rénovation, la place de la tour a été choisie pour accueillir le mausolée de Mohammed V où reposent Mohammed V, Hassan II et le prince Moulay Abdellah. Cet édifice offre une architecture remarquable et une symbolisation de l’histoire du Maroc.